• Raoul

Comment inspecter une carte grise ?

Vous avez obtenu votre permis de conduire et vous êtes maintenant à la recherche de votre future voiture !

Lorsque qu’une voiture est intéressante, nous sommes souvent tout excité et nous voulons acheter au plus vite cette formidable voiture. Mais prenons notre temps, il ne faut pas confondre vitesse et précipitation !


La vérification de la carte grise est une étape assez importante pour vérifier qu’il ne s’agit pas d’une arnaque. Nous allons donc vous aider à déchiffrer ce fameux papier.

Nous pouvons commencer par un test simple, lorsque vous discutez avec le vendeur, lui demander s’il peut nous envoyer une photo de la carte grise est un bon moyen d’avoir une première idée sur ce dernier. En effet, s’il est réticent à vous envoyer une photo de la carte grise, il s’agit peut-être d’une arnaque. S’il vous envoie une photo sans poser trop de questions, c’est parfait. Nous pouvons commencer à inspecter celle-ci.


Les points à regarder :

A : L’immatriculation du véhicule : ça a l’air bête mais vous pouvez vous servir de cette information pour vérifier la liste des options sur des sites spécialisés. Vous pouvez aussi vous en servir pour vérifier l’historique de la voiture.


B : La date de la première immatriculation : celle-ci correspond à la date de mise en circulation de la voiture, vous pouvez donc comparer avec les informations de l’annonce. Une fois de plus, vous pouvez utiliser cette information pour calculer la cote affinée, pour savoir si vous êtes sur une bonne affaire ou si le prix est au-dessus du marché.


C1 : Le nom du propriétaire : il devrait correspondre au propriétaire actuel ou à l’un des membres de sa famille (certaines personnes préfèrent confier la vente à une personne plus qualifié en automobile). Si le nom ne correspond pas, il s’agit surement d’une arnaque.


C3 : L’adresse du propriétaire : bien-sûr, il est délicat de demander l’adresse exacte du vendeur. Mais vous pouvez faire correspondre la ville inscrite sur la carte grise et celle de l’annonce.


D1 : La marque du véhicule : même si c’est une annonce frauduleuse, il est très peu courant de trouver une incohérence.


D3 : Le modèle du véhicule : encore une fois, si le vendeur est frauduleux, il fera en sorte de faire correspondre la fausse carte grise au modèle réel de la voiture.


J1 : Le genre national : c’est ici que nous pouvons vérifier s’il s’agit d’un véhicule personnel ou d’entreprise. Vous pouvez donc voire ici, si le vendeur vend en son nom ou peut être au nom de la société. VP signifiant voiture de particulier (vous pouvez trouver la liste des différents types sur ce site).


P3 : Le type de carburant : encore une fois cette information est utile pour comparer avec l’annonce. Vous trouverez la liste des différents types de carburants et de leurs acronymes ici.


P6 : Le nombre de chevaux fiscaux : vous servira surtout à savoir combien vous coutera la carte grise au moment de la mettre à votre nom. Le prix du cheval dépend de là ou vous habitez.


S1 : Le nombre de places : vous pouvez utiliser cette information pour voir si le nombre de places dans la voiture correspond au nombre de places d’origine.


X1 : La date du prochain contrôle technique : une façon de vérifier si le véhicule à été entretenu avec soin ou non. Gardez à l’esprit que pour vendre une voiture, le contrôle technique doit dater de moins de 6 mois pour les voitures de plus de 4 ans.


Date d’établissement de la carte grise : dans le cas où le vendeur indique que la voiture est une première main, vous pouvez vérifier en faisant correspondre la date de d’établissement et la date de mise en circulation. Si la date ne correspond pas, il ne s’agit pas d’un véhicule de première main.



Le conseil de Raoul : Vous connaissez tous les petits secrets de ce fameux papier. Mais vous pouvez aussi demander un certificat de non gage en supplément et comparer si les informations sont les mêmes. Sans oublier qu'un Raoul peut vous aider dans votre inspection.
34 vues